En continuant votre navigation sur notre site Internet, vous acceptez l'enregistrement de cookies permettant le fonctionnement du site (Audience, e-shop)

Centre documentaire

Des informations scientifiques sur les thématiques de la microbiologie alimentaire et des eaux

Coliformes & Entérobactéries

Klebsiella sp. (coliforme) sur gélose TTC T7 dans le cadre d'une analyse d'eau

Les coliformes sont des bactéries regroupées artificiellement au sein d’un groupe comprenant les bactéries d’origine tellurique et fécale. Ce groupe n’a pas de signification taxonomique et a pour principales caractéristiques de résister à la bile et de fermenter le lactose (définition agro-alimentaire). Dans le domaine de l'analyse d'eau, la définition d'un coliforme varie en fonction de la méthode sélectionnée (Fermentation du lactose et oxydase positive selon NF EN ISO 9308-1 v2000 ou entérobactérie exprimant une beta-galactosidase selon la version 2014).

Les entérobactéries représente une famille bien définie au point de vue biochimique. Pour autant, les méthodes de dénombrement agro-alimentaires (NF V08-054) restent peu spécifiques.

Ces groupes bactériens sont considérés comme des indicateurs techniques de la maîtrise générale de l’hygiène (contamination fécale) et des systèmes de nettoyage. Les coliformes fécaux et surtout E.coli sont des indicateurs plus performants pour signer une contamination d’origine fécale.

 

 

Dans le domaine agro-almentaire, l'utilisation de ces critères microbiologiques en tant qu'indicateur d'une contamination fécale est progressivement remplacé par le dénombrement de E.coli. Par ordre de spécificité on classera les indicateurs dans l'ordre suivant :

 Spécificité des indicateurs d'une contamination fécale en microbiologie des aliments

Le paramètre coliforme peut cependant être intéressant pour les produits où Escherichia coli est très rarement rencontré (Produits de la pêche).


Au laboratoire :

AnalyseMéthodeDélai
Dénombrement dans les aliments

NF V08-054

Entérobactéries présumées

1 jour

NF V08-050

Coliformes présumés

1 jour
Dénombrement dans l'eau

NF EN ISO 9308-1 (v2000)

2 à 4 jours selon les confirmations nécessaires
Dénombrement sur les surfaces Méthode interne : lame gélosée biface 2 jours

Identification des espèces :

MaLDI-ToF

1 à 2 jours après isolement

Note : La version 2014 de la norme NF EN ISO 9308-1 ne peut être utilisée en France dans le cadre du contrôle sanitaire des eaux.

 

 

  • La quasi-totalité des espèces de ce groupe sont non pathogènes à l’exception de certains E.coli et d’autres pathogènes opportunistes.

  • Attention à la pertinence du paramètre pour la matrice étudiée:

    • Les bactéries lactiques, notamment lorsqu'elles sont présentes en grande quantité peuvent interférer sur les analyses des coliformes présumés (exemple : produits laitiers). Logiquement le critère Entérobactéries sera retenu de manière privilégiée pour le lait et produits laitiers.
    • Les bactéries naturellement présentes dans l'eau sont également classées en coliformes par la méthode d'analyse (NF EN ISO 9308-1)

    • Microbiologiedes aliments : Une augmentation au-delà des critères peut être due à une contamination fécale d'origine animale mais également à une contamination par des produits végétaux insuffisament nettoyés. Cela peut également être le signe d'un procédé assainissant non maîtrisé.
    • Analyses de surface : La persistance des entérobactéries sur les lames gélosées biface est un signe de protocole de nettoyage défaillant (Méthode, produits,...) ou non appliqué.
    • Microbiologie des eaux : le paramètre coliforme est considéré comme marqueur d'un dysfonctionnement des systèmes de traitement  ou d'une pollution du système de distribution alors que le paramètre E.coli, plus restrictif, peut rester négatif. L'intérêt des coliformes reste faible pour les eaux brutes, car de nombreux organismes naturellement présents dans le milieu sont détectés par l'analyse. Vérifier le paramètre E.coli et entérocoques intestinaux comme marqueur d'une pollution fécale.

     

  • Les mesures d’hygiène habituelle au niveau du stockage, du lavage des matières premières sont les principaux points à contrôler. Il faut aussi envisager les défauts de procédé de préparation, et surveiller l’hygiène et la chaîne chaud froid, après préparation. Enfin, la surveillance des méthodes de nettoyage désinfection des locaux et matériel est nécessaire.

    • Afssa – Saisine n° 2007-SA-0149 relative aux critères microbiologiques exigibles pour le lait cru de bovin (en ligne)
    • Afssa – Saisine n° 2006-SA-0215 relative aux critères microbiologiques utilisables comme critères d'hygiène des procédés (en ligne)

    • Afssa –Saisine n°2009-SA-0093 - révision de la directive européenne 98/83/CE relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine, (en ligne)

Dernière modification le mardi, 23 février 2021 10:29
M. BOYER

Responsable scientifique

Vous pouvez me contacter au 04 95 30 14 77

Retour en haut

Agroalimentaire - Hydrologie - Environnement. Vigilab, votre laboratoire conseil en Corse

Suivez-nous sur Facebook

Nous contacter

Immeuble Santa-Maria
Avenue de la libération
20600 BASTIA

  


04 95 30 14 77

 

 

Lundi  08:00 - 18:30
Mardi 08:00 - 18:30
Mercredi 08:00 - 18:30
Jeudi 08:00 - 18:30
Vendredi 08:00 - 18:30
Samedi Service de garde
Dimanche Service de garde

Nous situer

Réseau France Labo

  

 

Réseau France Labo

Vigilab : Laboratoire associé

 

Une couverture nationale avec des laboratoires de proximité